Les lauréats du SAS Hackathon trouvent des solutions innovantes à des problématiques majeures grâce à l’IA et à l’analytique

Qu’il s’agisse de venir en aide aux premiers secours ou d’explorer des solutions de recyclage du fumier, les vainqueurs transforment des données en décisions

Les lauréats du tout premier Hackathon international de SAS apportent des solutions à des problèmes sociétaux délicats en associant IA et big data. Des équipes du monde entier ont mis à profit les capacités d’analytique avancée de la solution cloud native SAS® Viya® sur Microsoft Azure, afin d’améliorer les conditions de vie des populations, d’accompagner les entreprises dans leur transformation digitale et de promouvoir une planète saine.

Tout au long du mois de mars, SAS, le leader de l’analytique a réuni des centaines d’esprits curieux pour son Hackathon virtuel. La compétition a mis des data scientists, spécialistes des technologies et visionnaires d’entreprises issus d’une variété de secteurs au défi d’apporter des solutions à des problèmes concrets d’ordre professionnel et humanitaire.

Les lauréats internationaux seront nominés pour leurs exploits dans trois catégories — Industrie, Data for Good (les données au service de l’intérêt général) et Startups — à l’occasion de SAS Global Forum 2021, la première conférence au monde dédiée à l’analytique.

Outre ces distinctions, plusieurs équipes recevront une invitation à travailler avec SAS pour commercialiser leurs idées. Ces équipes bénéficieront d’un accès gratuit et continu à SAS Viya sur Azure, de conseils d’experts, de ressources et d’un soutien pour le développement de leurs applications.

« Nous avons lancé nos hackathons pour inspirer, innover, et aider la société et les entreprises », déclare Bob Messier, Senior VP of Customer Engagement and Support chez SAS. « Les équipes réunies pour ce hackathon mondial ont donné naissance à de nouvelles idées, tout en répondant à près d’une centaine de cas de figure uniques. En tant que spécialiste, je suis impressionné par le large éventail de technologies analytiques utilisées. Toutes ces équipes méritent une reconnaissance spéciale et des remerciements pour leur travail acharné et leurs contributions. »

Aujourd’hui, SAS annonce les lauréats pour le continent américain ; la région Asie-Pacifique ; l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA) ; ainsi que les vainqueurs dans différentes sous-catégories sectorielles et technologiques. Les lauréats ont été choisis par plus de 50 juges experts. Pour en savoir plus sur chacune des équipes gagnantes et consulter de courtes séquences vidéo sur leurs projets, rendez-vous sur la page SAS Hackathon et effectuez une recherche par nom d’équipe.

Région

  • Continent américainNPK4Ever [USA]. Cette équipe formée par l’Université de Caroline du Nord et la startup Phinite a utilisé l’analytique SAS pour créer un modèle pour le recyclage d’engrais à base de fumier plus sain pour l’environnement et la production alimentaire. Le modèle a identifié de potentielles sources de fumier provenant de grands élevages d’animaux aux États-Unis, des dépôts où cet engrais pourrait être stocké et asséché, et des usines vers lesquelles il pourrait être expédié et traité. Il a également permis d’analyser les variations de prix pour les crédits carbone.
  • Asie-PacifiqueNanyang Polytechnic [Singapour]. Cette équipe de professeurs et d’étudiants a mis au point un système basé sur l’IA de SAS, et appliquant des réseaux de neurones de reconnaissance de schémas et du machine learning à des schémas acoustiques afin d’étoffer les capacités de machines CNC (computer numerical control). Le fait de doter ces machines d’une « ouïe » peut aider à surveiller et détecter des anomalies en temps réel (notamment les problèmes liés à l’usure ou à la casse), afin de gagner en efficacité, à des fins de maintenance prédictive, et de sécurité des ouvriers.
  • EMEAKPMG Austria. Les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) aident les investisseurs à trouver des entreprises partageant leurs valeurs. L’équipe de KPMG, partenaire de SAS, a créé une nouvelle fonctionnalité d’analyse de données pour son outil CLIMAID. Celui-ci utilise les technologies de machine learning et de traitement automatique du langage naturel de SAS pour analyser des données web, évaluer des entreprises dans 39 catégories, et créer un modèle pour prédire des scores ESG pour n’importe quel portefeuille.

Secteur

  • Technologies agricolesNPK4Ever [USA]. Voir la description ci-dessus.
  • Banqueifb4Sustainability [Allemagne]. L’outil Positive Impact Analyzer for Banking développé par l’équipe permet au secteur financier de découvrir sa contribution dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable des Nations unies. L’analyseur combine un modèle Python pour calculer des scores à l’indice ODD grâce à un tableau de bord basé sur SAS Visual Analytics. Les entreprises peuvent ainsi enquêter sur, et explorer des données sur les performances passées, actuelles et futures des portefeuilles des banques.
  • Énergieeveris/Enel [Espagne/Italie]. Cette équipe formée par des membres d’everis, un partenaire de SAS, a utilisé SAS Viya et des carnets de notes Jupyter open source pour aider le fournisseur d’énergie Enel à développer des modèles prédictifs de coûts externes basés sur des historiques de résultats. Ils ont ainsi pu charger, modéliser et visualiser les données, et comparer la précision de différents modèles pour déterminer le plus adapté à des prévisions à long terme.
  • Gouvernement/secteur publicHackanadians [Canada]. Les collisions sont la deuxième cause de mortalité des pompiers américains, et des centaines d’entre eux décèdent chaque année des suites d’accidents de la route dans l’exercice de leurs fonctions. Nombre de ces collisions se produisent à des intersections. L’équipe de data scientists de Hackanadians a créé Traffic Lights for Life, un système basé sur une intelligence artificielle permettant aux feux de circulation d’« écouter » les signaux des véhicules prioritaires grâce à des capacités de détection sonore, de deep learning dans le cloud et de contrôle des intersections. Le système protège les premiers secours, qui nous protègent à leur tour.
  • SantéRed Hot Chili Steppers [Canada]. Cette équipe formée par Pinnacle Solutions (partenaire de SAS) et l’Ontario Tech University a réuni des capteurs IoT dans une semelle intérieure intelligente en utilisant l’IA et l’apprentissage automatique pour créer un modèle de risques. Grâce à cette innovation, les professionnels de santé peuvent analyser les mouvements d’un patient et créer un score de risque de perte d’équilibre et de chute.
  • Santé/obésité infantile – Vainqueurs ex-aequo Tupã Fit [Brésil] et Digital Community Twin [Suède]. La hausse de l’obésité chez l’enfant est une préoccupation majeure dans le monde entier. Dans le cadre du projet « Brasil 2030 », les chercheurs de l’Université de l’État de São Paulo, NK Health Information System et l’Université de l’État de Paraíba utilisent des technologies numériques basées sur l’IA de SAS pour interpréter des données sur l’obésité infantile, interagir avec et sensibiliser les individus. Ce projet s’inspire des travaux de chercheurs de l’université suédoise d’Uppsala, qui ont utilisé des données municipales et régionales pour créer un jumeau numérique de la société suédoise. Les changements apportés à ce jumeau leur permettent d’étudier l’impact de nouveaux programmes sur la santé des enfants, et de progresser dans leurs efforts visant à éradiquer l’obésité infantile.
  • AssuranceEagles [Chine]. Cette équipe a créé un modèle de machine learning afin d’explorer et de contrôler des big data sur les demandes d’indemnisation auprès d’assurances santé. Le modèle sert de système d’alerte précoce afin de détecter des comportements anormaux de la part de docteurs, fraude potentielle incluse.
  • Industrie manufacturièreLivNSense [Inde]. Cette équipe créée par une startup de l’industrie manufacturière a développé une solution combinant Internet des objets industriel et IA, afin d’optimiser les performances des chaudières à vapeur et à gaz (aussi bien pour optimiser leur consommation d’énergie que pour en réduire les émissions). Sa technologie iSense41 transforme ces chaudières en équipements dotés de capacités cognitives alimentant des usines intelligentes.
  • Grande distribution3KT [Inde]. Les files d’attente – que ce soit dans une banque, à un poste de péage, dans un commerce, à un guichet ou dans une salle d’attente d’hôpital – peuvent être frustrantes. L’équipe de data scientists formée par 3K Technologies, un partenaire de SAS, a analysé des données de vidéos grâce à SAS Event Stream Processing et Python. Ils ont ensuite utilisé SAS Viya pour explorer ces données, créer et entraîner leur modèle pour optimiser l’expérience en file d’attente.
  • TelecomTelefónica España [Espagne]. Une équipe d’ingénieurs s’est appuyée sur l’analytique SAS pour concevoir, entraîner et évaluer des modèles, et générer des prévisions, créant ainsi un tableau de bord pouvant être mis à jour. Les ingénieurs peuvent ainsi superviser les performances du réseau, anticiper les problèmes de capacité et de congestion, et estimer les ressources dont ils auront besoin pour les résoudre. De cette façon, Telefónica peut offrir le meilleur service qui soit à ses clients.

Technologie

  • Computer VisionITsAmsterdam [Pays-Bas]. Une équipe formée de membres de l’Amsterdam University Medical Center, des hôpitaux de Gelre Hospitals et d’ITsPeople a créé un modèle de Computer Vision pour aider les chirurgiens à accroître la sûreté des patients lors de cholécystectomies, des opérations chirurgicales lourdes mais courantes visant à réaliser une ablation de la vésicule biliaire.
  • Visualisation de donnéesRed Hot Chili Steppers [Canada]. Voir la description ci-dessus.
  • Internet des objets (IoT)LivNSense [India] – voir la description ci-dessus.
  • Natural Language ProcessingButterfly Data [Canada]. Cette équipe formée par Butterfly Data Canada, un partenaire de SAS, a utilisé les nouvelles fonctionnalités d’IA conversationnelle de SAS Viya pour créer un chatbot capable de prodiguer des conseils pour mieux vivre avec le cancer, aussi bien pour les patients que pour leurs proches. Cette technologie fournit des données statistiques provenant de l’ensemble du Canada, des informations nutritionnelles, des indications pour se rendre jusqu’aux services locaux de santé, ainsi que des liens vers des sites dignes de confiance.

Le scénario de chaque équipe a été évalué en vertu d'une variété de critères basés sur le modèle du Lean Canvas — un problème global et sa solution, la technologie mise en avant, la valeur créée unique, le potentiel commercial, le niveau d’innovation et la viabilité du business plan.

Innovation : résultat d’un mélange d’empathie, de curiosité et de collaboration

La toute première édition du Hackathon international de SAS a réuni des participants —novices et experts — de plus de 30 pays. Ils comprennent des clients de SAS, des partenaires et des startups, ainsi que plusieurs dizaines d’étudiants d’universités telles que NC State, Uppsala et Nanyang Polytechnic. Chaque équipe avait pour objectif de découvrir de nouvelles idées audacieuses et de concevoir des solutions révolutionnaires en utilisant les capacités analytiques innovantes de SAS.

« Outre le fait de résoudre des problèmes majeurs, le Hackathon international de cette année avait pour but de créer une expérience ultime d’apprentissage virtuel et de réseautage, afin de permettre aux participants d’affiner leurs compétences et d’en acquérir de nouvelles », déclare Einar Halvorsen, Global Hackathon Lead chez SAS. « En rendant ludique l’expérience avec une compétition amicale, le Hackathon a transcendé les milieux et les régions d’origine des participants pour encourager une collaboration et une innovation profitant à chacun d’entre nous. »

« SAS a proposé des ressources de développement, ainsi que des formations sur des thèmes tels que l’IA, les environnements cloud et différentes industries, démontrant ainsi son engagement et son investissement en faveur de l’éducation », déclare Peter Lundqvist, Global Hackathon Program Manager chez SAS. Au cours de cet événement d’un mois, chaque équipe a eu accès gratuitement à :

  • SAS Viya sur Azure ;
  • des ressources SAS disponibles via le Portail d’apprentissage digital, dont près d’une vingtaine de formations SAS et de laboratoires virtuels sélectionnés avec soin ;
  • la communauté Hacker’s Hub, qui offre un soutien supplémentaire, ainsi que des opportunités de réseautage et partage d’informations.
  • un mentor SAS.

Les sponsors de cette année — d’autres sociétés innovantes telles que Microsoft, Intel et CoreCompete (filiale d’Accenture) — ont également proposé leurs services et technologies.

Pour en savoir plus sur le Hackathon et découvrir les lauréats internationaux des catégories Data for Good, Industrie et Startups, inscrivez-vous dès aujourd’hui à SAS Global Forum. Cet événement virtuel est gratuit et a lieu les 25 et 26 mai pour la région EMEA. Vous pouvez également suivre l’actualité sur les médias sociaux grâce aux hashtags #SASFF et #HackinSAS.


À propos de SAS

SAS est le leader de l’analytique. Grâce à ses logiciels innovants pour l’analytique, la business intelligence et le data management ainsi que ses services associés, SAS aide ses clients sur 83 000 sites à prendre rapidement les meilleures décisions.
Depuis 1976, SAS donne à ses clients dans le monde entier The Power to Know®.

 

Contact presse :

Back to Top