SAS s’investit contre la déforestation, pour la protection des récifs et pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre

Le leader de l’analytique travaille avec le Smithsonian et Amazon Conservation pour protéger la planète

Alors que nous célébrons la Journée de la Terre, SAS prouve son engagement pour la création d’un avenir plus durable grâce à l’innovation sociale. Le leader de l’analytique collabore en effet avec l’organisation Amazon Conservation et l’initiative Healthy Reefs for Healthy People (HR4HP) menée par le Musée National d’Histoire Naturelle (administré par la Smithsonian Institution), afin d’aider à résoudre trois problèmes environnementaux critiques : la déforestation, l’état des récifs coralliens et l’empreinte carbone.

« En tant que leader mondial de l'analytique, nous estimons avoir la responsabilité d’utiliser nos technologies et nos ressources pour trouver des réponses aux besoins les plus urgents du monde », déclare Susan Ellis, directrice de la marque et responsable des programmes d’innovation sociale chez SAS. « C'est la passion et l’engagement de nos employés en faveur de l’innovation sociale qui en font une force puissante de changement. »

Protéger les forêts tropicales grâce aux données et à l’IA

Les forêts tropicales ont continué à subir des pertes dévastatrices en 2020. En effet, les niveaux de destruction et de déforestation ont augmenté, tandis que les efforts de conservation et d’application des lois ont été ralentis en raison des répercussions de la pandémie. L’année dernière, à l’occasion de la Journée de la Terre, SAS a lancé un projet mondial d’innovation sociale pour utiliser l’intelligence artificielle participative, en vue d’aider à suivre et mettre un frein à la déforestation dans la forêt amazonienne. Alors que cette première phase est en cours et a permis d’analyser plus de 845 000 kilomètres carrés de l’Amazonie depuis le mois de mars, SAS renforce son engagement dans le but de faire bouger les choses en se joignant à l’association à but non lucratif Amazon Conservation. Ce projet élargira la portée, ainsi que les efforts d’identification et de suivi de la déforestation illégale. Il permettra en outre d’accélérer les interventions, grâce à la surveillance des zones principales de l’Amazonie.

Dans le cadre de l’expérience actuelle de crowdsourcing, SAS et Amazon Conservation bénéficieront d’alertes en provenance du laboratoire Global Analysis and Discovery (GLAD) de l’Université du Maryland, qui utilise des images satellites à haute résolution pour recueillir des données hebdomadaires sur la déforestation dans les régions tropicales.

« L’Amazonie a connu des records historiques de déforestation en 2020, avec 2,3 millions d’hectares perdus au total sur les neuf pays sur lesquels elle s’étend. Tout ceci représente une augmentation de plus de 17 % des pertes forestières par rapport à 2019, lorsque les incendies faisaient rage dans la région », déclare John Beavers, directeur exécutif d’Amazon Conservation. « J’espère que cet effort participatif nous aidera non seulement à mettre un outil indispensable entre les mains des populations locales, qui peuvent arrêter la déforestation, mais qu’il permettra également aux gens de découvrir ce qui se passe sur le terrain et de prendre des mesures. »   

Améliorer l’état des récifs grâce à des efforts de sensibilisation

SAS travaille avec l’initiative HR4HP pour utiliser les données recueillies par de nombreux partenaires régionaux au cours des 14 dernières années, et afin de sensibiliser la communauté internationale quant à la façon dont elle peut contribuer à protéger et à améliorer l’état de santé de la barrière de récifs mésoaméricaine (MAR), qui abrite la plus grande barrière de corail de l’hémisphère occidental. Mondialement reconnue comme un carrefour de la biodiversité marine, la MAR s’étend sur 1000 kilomètres le long de la côte du Honduras, du Guatemala, du Belize et du Mexique. Plus de 2 millions de personnes en dépendent pour subsister, tandis que d’innombrables autres en profitent pour se procurer de la nourriture, des médicaments et se protéger des tempêtes et de la montée du niveau de la mer. HR4HP travaille à protéger cet écosystème important.

De nombreux facteurs, dont l’augmentation de la surpêche, le dérèglement climatique, la pollution et la perte d’habitat due à l’activité et aux pratiques humaines, ont mis en péril la santé de la MAR. Pour aider les personnes à comprendre pourquoi le récif est en danger, SAS s’associe à HR4HP pour présenter son rapport EcoAudit 2021 et ses Fiches de 2020 sur la santé des récifs dans GatherIQ™. Cette application gratuite permet aux utilisateurs de s’engager en faveur des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies pour parvenir à bâtir un monde meilleur d’ici 2030. En portant l’attention sur les données sur la santé des récifs, le monde peut en apprendre davantage sur ces organismes et sur l’impact des actions de chacun d’entre nous. Le travail de HR4HP a aidé à améliorer la condition de la MAR, mais il reste encore à accroître le niveau de sensibilisation et à prendre des mesures ayant des effets concrets, afin que cette ressource continue de prospérer.

En explorant les données de l’EcoAudit et ses Fiches, et en consultant les ressources des partenaires du HR4HP, les individus peuvent acquérir des connaissances et ajuster leurs choix de mode de vie — comme s’abstenir de consommer des types spécifiques de poissons et opter pour des hôtels dont les pratiques en matière de gestion environnementale et de durabilité sont éprouvées — pour aider le récif à prospérer.

« Les récifs coralliens sont l’un des écosystèmes les plus divers, précieux et menacés de notre planète – et le récif méso-américain est en première ligne de la lutte internationale pour les sauver, grâce à une gestion adaptative collaborative et basée sur la science », déclare la Dre Melanie McField, directrice de HR4HP et chercheuse pour l’unité Smithsonian Working Land and Seascapes. « Depuis plus de 15 ans, 73 organisations partenaires régionales collectent des données sur la santé des récifs, s’en servent pour éclairer les mesures politiques, et évaluent ensuite ce que fait réellement chaque pays pour les protéger. Cependant, nous avons également besoin de l’aide du grand public à l’échelon mondial. Chacun d’entre nous doit acquérir une meilleure compréhension des problèmes et modifier les actions qui contribuent à ces problèmes. »

Réduire l’empreinte carbone grâce à des décisions plus avisées

SAS aide ses clients à développer des modèles opérationnels plus intelligents et des stratégies commerciales écologiques grâce à son expertise analytique reconnue et à ses puissantes solutions logicielles. En outre, l’éditeur jouit également d’une longue réputation en matière d’innovation concernant la promotion de ses propres initiatives durables. En tant que leader et militant en faveur de la cause de l’écoresponsabilité du monde professionnel, SAS s’engage à réduire son empreinte carbone et utilise ses propres logiciels pour gérer et publier des rapports sur ses performances environnementales. En fait, l’entreprise a récemment obtenu l’approbation de ses objectifs de réduction des émissions par l’initiative Science Based Targets, qui les a jugés conformes aux niveaux requis pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. Les objectifs de SAS concernant les émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de ses activités (cadres 1, 2 et 3) sont conformes aux seuils de réduction nécessaires pour limiter le réchauffement à 1,5°C et éviter les effets les plus dommageables du changement climatique.

Les employés de SAS font également leur part pour contribuer à réduire les émissions de carbone, et ont eu l’occasion de mettre en application leur curiosité, leur passion et leur expertise avec les technologies SAS pour aider à résoudre ce problème environnemental ainsi que d’autres, dans le cadre du Sommet annuel de l’éditeur sur l’innovation sociale. Par exemple, l’un des thèmes du sommet de 2020 était de savoir comment les employés pouvaient aider SAS à atteindre son objectif d’émissions nettes nulles d’ici 2050. Par conséquent, SAS travaille sur un outil de gestion des trajets aériens des employés (Employee Air Travel Tool) qui permettra à ces derniers de mieux comprendre leur empreinte carbone, ainsi que les actions nécessaires pour réduire leurs frais de déplacement et émissions en optimisant leurs décisions en la matière.

Découvrez comment SAS s’engage en faveur de la responsabilité sociétale des entreprises.

À propos d’Amazon Conservation

Amazon conservation est un organisme à but non lucratif 501(c)3 qui réunit la science, l’innovation et l’humain dans le but de protéger l’Amazonie – la plus grande forêt sauvage de la planète. Amazon Conservation est un pionnier des efforts de conservation dans les régions tropicales depuis 1999 en tant qu’Alliance de trois organisations locales au Pérou, en Bolivie et aux États-Unis. Son approche unique se concentre sur trois stratégies : protéger des millions d'hectares de régions sauvages qui abritent des centaines de milliers d’espèces ; donner aux gens les moyens de devenir des défenseurs de la conservation de la planète tout en améliorant leur qualité de vie ; et utiliser les dernières découvertes scientifiques et technologiques pour faire progresser les efforts de conservation.

Healthy Reefs for Healthy People

L’initiative Healthy Reefs for Healthy People (HR4HP) est une collaboration entre 73 organismes de la région des récifs méso-américains, et dirigée par le Musée National d’Histoire Naturelle (rattaché au Smithsonian Institution). Lancée en 2003, l’initiative HR4HP a été fondée sur le principe que des récifs sains sont essentiels à la bonne santé des individus. HR4HP engage ses partenaires dans un processus normalisé de collecte, d’analyse et d’interprétation des données visant à améliorer la gestion des écosystèmes de récifs. Cette approche permet d’accroître la participation des gestionnaires, des décideurs et des autres dirigeants concernés par la santé des récifs, et de créer un forum ouvert pour le partage d’informations.


A propos de SAS

SAS, leader mondial des solutions de business analytics, est le plus important éditeur indépendant du marché du décisionnel. Ses solutions innovantes aident ses clients -sur plus de 83 000 sites dans le monde- à améliorer leurs performances et à produire de la valeur en prenant rapidement les meilleures décisions.

SAS est implanté sur le marché de l’Afrique francophone depuis plus de 10 ans. La filiale Marocaine constitue pour SAS un Hub régional en support à l’ensemble des pays de l’Afrique francophone. Les organismes et entreprises des pays francophones du Maghreb, de l'Afrique de l'Ouest et de l'Afrique Centrale bénéficient d'un support commercial dédié les aidant à évaluer et réaliser leurs projets.

La filiale Marocaine dispose aussi d’une cellule marketing qui se charge de la planification et coordination des principales activités de communication, marketing et événementielles de la région.

Contact presse :

Back to Top