EXEMPLE DE CURIOSITÉ | DAVID BENCS

LA SCIENCE DU SWISH

SA PASSION POUR L'ANALYTIQUE SPORTIVE CONDUIT UN ENFANT DE LA HONGRIE À LA NBA

Lors de son enfance en Hongrie, David Bencs était un jeune amateur de sports et avait deux passions : le basket-ball et les statistiques. Comme les matchs de la NBA étaient souvent retransmis tard le soir à la télévision hongroise, David se levait tôt le matin suivant pour pouvoir analyser les scores officiels au petit-déjeuner.

« J'essayais toujours de comprendre pourquoi certaines équipes gagnaient ou perdaient », confie-t-il, se remémorant le temps qu'il passait à étudier des statistiques, comme les turnovers et les pourcentages de field goals. « Cela me donnait une vision différente du sport. Puis, lorsque l'analytique a commencé à se généraliser et que les études se sont multipliées, j'ai pu utiliser mes connaissances pour mieux comprendre le jeu. »

Aujourd'hui, David Bencs est directeur de l'analytique pour le basket-ball au Magic d'Orlando. Mais si vous lui aviez dit dans sa jeunesse que sa curiosité pour la dimension purement statistique du jeu l’aurait mené à une carrière dans la NBA, il ne vous aurait pas cru.

 

« Mon métier n'existait pas il y a encore 10 ans », constate David Bencs. « Je crois que les analystes spécialisés dans le basket-ball se comptaient sur les doigts d'une main au sein des clubs. Mais les données ont augmenté de façon exponentielle, ce qui requiert beaucoup plus d'analyses. »


Aujourd'hui, quasiment chaque équipe de la NBA a des analystes qui conseillent les entraîneurs, les joueurs et les directeurs généraux. « Le rôle de l'analytique s'est vraiment développé au fil des ans, jusqu'à avoir un impact sur les performances », explique David Bencs. « Nous collaborons très étroitement avec notre staff d'entraîneurs et notre front-office. »

La curiosité à tous les niveaux

Qui d'autre au Magic d'Orlando s'intéresse à l'analytique ? D'après David Bencs :

Le PDG, Alex Martins : « Alex est un leader d'opinion, qui nous encourage toujours à repousser nos limites. »

Jeff Weltman, président des opérations Basket-ball : « Quand il a quitté Toronto pour intégrer le Magic, l'une de ses priorités a été de mettre sur pied une équipe d'analystes de premier plan. »

Steve Clifford, entraîneur principal :« Steve est très ouvert d'esprit et très curieux en général. Son principal objectif est de comprendre notre équipe. Nous essayons de l'aider à améliorer nos points faibles et à exploiter nos points forts. »

Les joueurs :« Un joueur de l'équipe a même assisté à la conférence MIT Sloan Sports Analytics avant de jouer en NBA. Il est très ouvert à l'analytique. Il essaie toujours d'améliorer sa technique et de développer ses connaissances sur le jeu à proprement parler. »

D'après David Bencs, le plus difficile pour les analystes et les data scientists est de déterminer la quantité d'informations à communiquer aux dirigeants et aux joueurs pour que les messages les plus importants soient entendus. La résolution de problèmes et l'analyse prédictive sont deux des plus grands atouts de son équipe.

« Résoudre des problèmes est une grande source de satisfaction pour notre équipe », affirme David Bencs. « Vous savez, nous essayons de prédire l'avenir. Nous tentons de faire des recommandations pour aider l'équipe à s'améliorer. Et quand ça marche, nous sommes aux anges ».