Produits et Solutions / Secteur Public

SAS® Fraud Framework

Détecter et prévenir la fraude, les paiements indus, abus et gaspillages

Selon le rapport de la Délégation Nationale de la Lutte contre la Fraude publié en mai 2012, le montant de la fraude détectée tous organismes et services confondus s'est établi en 2011 à 3,86 milliards d'euros. On note une augmentation de 16% par rapport à 2010.

En l'espace de quatre ans, de 2008 à 2011, c'est au total 13,6 milliards d'euros de fraude qui ont été détectés par l'ensemble des administrations et organismes intervenant dans la lutte contre la fraude aux finances publiques : 10,3 milliards pour la DGFIP, 1,4 milliard pour la Douane, 1,7 milliard pour les organismes de sécurité sociale et 91 millions pour Pôle Emploi.
(Source : Bilan 2011 de la lutte contre la fraude - Mai 2012 )

  • Comment industrialiser la détection et la prévention de la fraude, des paiements indus, abus et gaspillages ? 
  • Données & Identité : comment faire face à ces nouvelles menaces ? 
  • Quels sont les moyens organisationnels, techniques et humains à mobiliser ?

La capacité à analyser l'information - forts volumes de données structurées et non structurées - est capitale que ce soit pour optimiser :

  • la performance de la collecte des taxes, des impôts et des cotisations,
  • la juste allocation des prestations sociales,
  • le ciblage des fraudeurs,
  • la prévention de la fraude, des paiements indus, abus et gaspillages.

Une gamme d'outils qu'ils soient juridiques, organisationnels et de prévention a été développée par les instances publiques et a permis une amélioration de la détection.

Une avancée significative vient de la création des répertoires nationaux (RNB et RNCPS) où le recensement des fraudeurs à la CNAF et à la CNAMTS est autorisé aujourd'hui par la CNIL. Ceux de la CNAV et de la CCMSA sont en cours de soumission. Un axe d'action important de la lutte contre la fraude identifié par la DNLF consiste à cibler de manière systématique des fraudeurs potentiels par le rapprochement automatisé des informations contenues dans des fichiers détenus par des organismes différents (DGFiP, Pôle-Emploi, CNAF, CNAV…). L'exploitation et l'analyse de ces données sont un enjeu de taille pour les services publics.

La fraude « carrousel » n'est pas une fatalité - Lire l'article sur Business-Analytics-Info
Les administrations fiscales européennes peuvent capitaliser sur la puissance de l'analytique pour optimiser non seulement les processus de détection, mais également de prévention et de recouvrement. Ces solutions aident à collecter, classifier et gérer les données nécessaires à la lutte anti-fraude. Elles permettent en outre d'industrialiser le processus d'investigation.

Améliorer la performance de votre dispositif anti-fraude avec SAS

SAS et Capgemini lancent une offre permettant de détecter et réduire la fraude et les paiements indus dans le secteur public
Cette solution permet d'aider les organismes publics à réduire les pertes de revenus liées à la fraude fiscale et sociale, ainsi que les paiements irréguliers. La collaboration entre Capgemini et SAS dans le secteur public fait suite à une série de projets de gestion des risques et de la fraude menés conjointement dans le secteur des services financiers, notamment grâce à la ligne de services Business Information Management (BIM) de Capgemini.
Capgemini et SAS travaillent notamment sur les solutions décisionnelles de risque stratégique utilisées par HM Revenue & Customs, le service des contributions du Royaume-Uni, pour lutter contre la fraude et gérer la dette. Lire le communiqué de presse

Florence Giuliano, EMEA Fraud Strategy Director chez SAS« Le secteur public a besoin de solutions décisionnelles à la pointe du progrès », déclare Florence Giuliano, Directeur Fraude Europe chez SAS. « Ces solutions reposent sur des règles métiers intelligentes et des analyses prédictives avancées pour aider les organisations gouvernementales à identifier des anomalies, parmi de grandes quantités de données, qui permettent de mettre à jour des fraudes. 
La solution proposée couvre l'ensemble du processus, de l'intégration des données à la détection de la fraude, en passant par l'investigation. Elle repose sur une plateforme unique et peut être mise en œuvre dans l'ensemble de l'organisation pour répondre à toutes les problématiques de fraude et de paiements indus. La collaboration SAS-Capgemini représente un atout pour les organismes publics. »

Industrialiser la lutte contre la fraude – Tribune de Florence Giuliano, SAS
En quoi la lutte antifraude est un enjeu de politiques publiques ? Le point avec Florence Giuliano, EMEA Fraud Strategy Director chez SAS.
Article paru sur Le Club des Acteurs de la performance publique

La CNAF optimise la lutte contre la fraude avec SAS
Depuis 2009, la Caisse Nationale d'Allocations Familiales optimise ses contrôles et la lutte contre la fraude grâce à un nouveau modèle analytique réalisé avec SAS.
La branche famille de la CNAF gère près de 70 milliards € de prestations et constate chaque année près de 2 milliards € d'anomalies financières (sommes versées à tort : indus) soit 3% des dépenses, et plus de 3 millions en nombre, ce qui constitue un risque financier élevé. Au total, 300 informations par dossier peuvent être nécessaires pour instruire les droits aux quelques 20 prestations existantes. Daniel Buchet, Responsable du département maîtrise des risques et lutte contre la fraude, explique comment, avec les solutions SAS, la CNAF optimise la gestion du risque de fraude. Lire le témoignage

Retrouvez les Tribunes SAS parues dans Acteurs Publics :

Les atouts de la solution SAS de lutte contre la fraude

  • L'intégration des capacités d'ETL et de reporting permettant de gérer l'ensemble du cycle de vie de la donnée : depuis les bases de données source jusqu'à la production de reporting
  • La richesse de sa plateforme « Business Analytics » qui permet d'obtenir le meilleur niveau de performance pour la détection de la fraude
  • La souplesse de la solution qui donne la possibilité de choisir parmi différents scénarios d'implémentation et de personnaliser aisément les règles de détection
  • L'expérience de SAS et sa connaissance des meilleurs pratiques dans le domaine de la lutte contre la fraude au travers de ses références.

Plus d'informations sur nos services et solutions ?

Contactez SAS France au +33 1 60 62 11 11 ou utilisez le formulaire en ligne.