Les nouveautés de SAS® Enterprise Guide® 4.3

La version 4.3 de SAS Enterprise Guide est disponible depuis l’été 2010 et intègre des nouveautés très attendues par les utilisateurs. Cet article vous en propose un panel. 

Les nouveautés concernant l'éditeur amélioré

A/ L'auto-complétion

Lorsque vous tapez les 2 premiers caractères d'un mot-clé SAS, une liste des mots clés commençant par ces 2 caractères s'affichent. Il vous suffit ensuite de choisir celui correspondant à ce que vous souhaitez faire.

Par exemple, vous tapez dans l'éditeur les caractères pr, le mot clé PROC apparaît, vous le sélectionnez et ensuite la liste des procédures disponibles vous est proposée.


Pour désactiver cette option, il suffit d’aller dans l’onglet « Remplissage automatique »  des options de l’éditeur amélioré et de décocher «  Activer la saisie semi-automatique ».

B/ L'aide syntaxique intégrée

En positionnant le curseur sur le mot Freq, vous obtenez l'aide relative à la procédure FREQ directement depuis l'éditeur.

C/ L'affichage des bibliothèques et des tables disponibles

Dès lors que vous utilisez le mot  Data= dans votre programme, l'éditeur amélioré va afficher la liste des bibliothèques disponibles.

Vous pouvez également voir s'afficher les tables disponibles au sein de cette bibliothèque.

Pour bénéficier de cette fonctionnalité, il est nécessaire d’être connecté au serveur SAS.  Si ce n’est pas le cas, une des façons pour se connecter au serveur SAS  est de cliquer sur le bouton ci-dessous :

D/ Le formatage du code SAS

Il est à présent possible de formater le code SAS afin de le rendre plus lisible, il suffit pour cela de sélectionner le code SAS puis de faire un clic droit et choisir « Formater le code ».

Structure du programme avant formatage : 

data test;
set sashelp.prdsale(in=in_prdsale)
sashelp.prdsal2(in=in_prdsal2)
sashelp.prdsal3(in=in_prdsal3);
length Source $ 32;
if in_prdsale then source="PRDSALE";                                  
else if in_prdsal2 then source="PRDSAL2";
else if in_prdsal3 then source="PRDSAL3";
run;

Et après formatage:

data test;
            set sashelp.prdsale(in=in_prdsale)
                        sashelp.prdsal2(in=in_prdsal2)
                        sashelp.prdsal3(in=in_prdsal3);
            length Source $ 32;

            if in_prdsale then
                        source="PRDSALE";
            else if in_prdsal2 then
                        source="PRDSAL2";
            else if in_prdsal3 then
                        source="PRDSAL3";
run;

E/ Vérification du nombre de parenthèses ouvrantes et fermantes

Lors de l'imbrication de plusieurs fonctions, le nombre de parenthèses est souvent important.
Il  peut être difficile de savoir si à chaque parenthèse ouvrante  ‘(‘ correspond bien une parenthèse fermante  ‘)’.
Il est à présent possible de le vérifier en positionnant  le curseur sur une parenthèse ouvrante et vérifier si une parenthèse fermante est bien associée.

Exemple :
%let val=%substr(%sysfunc(intnx(MONTH,"&sysdate"d,-1),mmyy5.),1,2);

L'ouverture des projets/programmes créés récemment

Il est à présent possible d’avoir la liste des programmes et des projets ouverts récemment en allant dans le menu fichier :

Ajouter les données de sortie à l'arborescence du projet

La nouvelle option "Ajouter automatiquement les données de sortie à l'arborescence du projet", présente au niveau « Gestion des résultats » sous :
Outils => Options => Résultats, ajoute automatiquement toutes les données en sortie des tâches et programmes dans l'arborescence du projet. Si cette option est désactivée, aucune nouvelle donnée en sortie ne sera ajoutée à l'arborescence.
 
 

L'ouverture de rapports Web Report Studio

Il est possible d’ouvrir des rapports WebReport Studio directement, en allant dans le menu « Ouvrir » :

La  possibilité de faire un flux de processus à partir d’un programme SAS

L’option « Analyser programme et Flux » permet de créer un flux de processus à partir des différentes étapes d’un programme.

Exemple:

L'exécution d'un flux en tant qu'autoexec

En créant un flux de processus nommé Autoexec, il sera exécuté à chaque ouverture du projet. Vous pourrez l'utiliser par exemple pour définir vos bibliothèques ou assigner des macros variables au projet.

L'envoi de données SAS sous JMP

Si vous disposez de JMP  sur votre poste (version 7, 8 ou 9), vous pouvez envoyer une table SAS sous JMP en faisant un clic droit sur la table puis en choisissant «  Envoyer à JMP ».

La création d'un format à partir d'une table

L’option : « Créer un format à partir d’une table » permet de créer un format SAS à l'aide de données qui sont enregistrées dans un jeu de données SAS

Exemple :

Dans la table suivante, on souhaite afficher non pas la valeur Sex= 'M' ou Sex = 'F' mais Sex = 'Feminin' ou Sex = 'Masculin'

Il est nécessaire de disposer de ces informations (correspondances entre les valeurs brutes et formatées), dans une table SAS, puis d’utiliser « Créer un format à partir d’une table » :

 

Le format souhaité est défini :

Il est ensuite prêt à être utilisé dans une instruction format : 

proc print data=sashelp.class;
            var name sex;
            format sex $format.;
run;

Ce format est stocké dans un catalogue FORMATS stocké par défaut dans la bibliothèque WORK.
Pour visualiser ce catalogue, il faut utiliser la tâche personnalisée  «SAS Catalog Explorer » disponible sous :

http://support.sas.com/documentation/onlinedoc/guide/customtasks/samples/SAS.Tasks.Examples.CatalogExplorer.zip

Le champ « Bibliothèque de sortie » peut être utilisé pour modifier l’emplacement de stockage des formats.

Cet article présente une partie des nouveautés disponibles en version 4.3 de SAS Enterprise Guide. Pour en connaitre l’exhaustivité, veuillez vous référer au  document  «  What's New in SAS Enterprise Guide 4.3 »

Aurélie GENTIL
Consultant Support Clients SAS France