Clients / Histoires de clients

SAS Canada
280, rue King Est
Bureau 500
Toronto (Ontario) M5A 1K7
Personne-ressource pour les médias : John Quinn, directeur des communications marketing
Courriel : john.quinn@sas.com
Tél.: 416 307-4537

Clients

Version imprimableVersion imprimablePDF PDF

Témoignages Clients

 

Une vision holistique essentielle pour lutter contre les crimes financiers

La Banque Laurentienne se dote du Fraud Framework de SAS®

La Banque Laurentienne du Canada est une institution bancaire dont les activités s'étendent à l'échelle du pays. Fondée en 1846, elle gère un actif au bilan de plus de 24 milliards de dollars et emploie aujourd'hui plus de 3 800 personnes. La Banque est au service des particuliers et des petites et moyennes entreprises. Elle offre également ses produits à un vaste réseau d'intermédiaires financiers indépendants par l'entremise de B2B Trust et propose des services de courtage de plein exercice par l'intermédiaire de Valeurs mobilières Banque Laurentienne. La Banque Laurentienne est solidement implantée au Québec, où elle exploite le troisième plus important réseau de succursales bancaires.

La Banque Laurentienne connaît une croissance importante depuis plusieurs années. Ses prêts et dépôts ont augmenté de façon significative et son bénéfice net a atteint de nouveaux records depuis les quatre dernières années. « Au sein de la concurrence, nous sommes reconnus pour notre flexibilité et notre agilité. Celles-ci nous permettent de réagir rapidement et de pouvoir, entre autres, instaurer efficacement de nouveaux procédés pour lutter contre les crimes financiers et ainsi, sécuriser nos opérations qui sont en constante croissance», affirme René Trépanier, vice-président, Conformité, sécurité opérationnelle.

Une vision 360° de la situation pour une lutte efficace à la fraude
Les institutions financières du monde entier sont parfaitement conscientes de l'impact négatif de la fraude sur leur organisation, tant sur leur réputation, sur la loyauté de leurs clients que, bien évidemment, sur leur revenu. Toutefois, ces institutions font face à plusieurs défis de taille dans la lutte à la fraude.

En effet, les fraudes bancaires sont en constante augmentation en nombre ainsi qu’en complexité et les opérations bancaires les plus en vogue sont également les plus ciblées par les fraudeurs. Selon la firme IDC, il est estimé que plus d’un milliard de terminaux numériques seront liés à des comptes bancaires d’ici 2013, ce qui ouvre la porte aux cybercriminels. De plus, les fraudes simultanées sur plusieurs comptes sont en nombre croissant, puisque les criminels savent que peu d’institutions sont en mesure de faire communiquer entre eux leurs différents départements, ce qui facilite les activités illicites. « Il ne s’agit plus seulement de développer des systèmes qui sont efficaces dans la détection des fraudes, mais également un système qui fera un portrait « 360° » des clients, ce qui nous permettra de réagir rapidement et d’éviter des pertes considérables », explique M. Trépanier.

  

La solution? SAS® Fraud Framework, un système basé sur de l’analyse poussée, une vision holistique et des études de cas intégrées.  Cette solution aura la capacité de recueillir l’ensemble des informations liées à un individu ou à un compte dans l’ensemble des services de l’institution et même à l’extérieur, par exemple en analysant ses réseaux sociaux. « Les fraudeurs agissent rarement de façon aléatoire ou isolée. Cette vision complète de la situation nous permettra donc de mieux détecter les fraudeurs et les réseaux de fraudeurs potentiels », ajoute Trépanier.  Le SAS® Fraud Framework gère également le système d’alertes basé sur le degré de risque établi pour chaque compte, ainsi que la gestion des enquêtes liées à ces alertes. « Les fraudeurs cherchent toujours le chemin le plus facile. Si une fraude fonctionne une première fois, ils vont recommencer. Il faut donc prévoir ces tendances et agir rapidement. SAS® Fraud Framework permet de s’attaquer plus efficacement à ces cas en nous donnant une vue d’ensemble des activités sur les comptes.  De plus, la flexibilité du système nous permet de l’adapter à notre réalité et de nous adapter aux situations émergentes ». La Banque Laurentienne fait déjà confiance à SAS® dans d’autres sphères d’activité, principalement pour ses opérations reliées aux risques de crédit et à la segmentation de marchés. « Nous avons développé des liens de collaboration ainsi qu’un grand respect pour les compétences de SAS®, ce qui nous fait aborder avec confiance ce projet d’implantation. », ajoute M. Trépanier.

Vers un système intégré pour la lutte aux crimes financiers
La Banque Laurentienne a également fait l’acquisition de deux autres solutions de SAS® : l’Enterprise Case Management et l’Anti-Money Laundering. La Banque Laurentienne est la première banque à utiliser de façon unifiée ces produits et devient un véritable leader canadien dans la lutte contre les crimes financiers. 

Copyright © SAS Institute Inc. All Rights Reserved.

René Trépanier
Vice President of Compliance
Operational Security
 

Banque Laurentienne

Enjeux;:

Instaurer efficacement de nouveaux procédés pour lutter contre les crimes financiers et ainsi, sécuriser nos opérations qui sont en constante croissance.
Avantages:
  • la première banque à implanter de façon unifiée ces produits et devient un véritable leader canadien dans la guerre contre les crimes financiers.
  • les solutions permettent une détection plus rapide et plus efficace des tentatives de fraude.

Notre but en mettant en place ce système est d'obtenir rapidement une vue d'ensemble de nos différents secteurs d'activités afin de mieux reconnaître et identifier les fraudeurs.

René Trépanier

Vice President, Compliance, Operational Security

En savoir plus: