TDC s’attaque à la gestion de la chaîne logistique

L’optimisation de sa chaîne logistique rapporte des millions à un des plus grands opérateurs de télécommunications danois

Leader danois des opérateurs de télécommunications, TDC s’intéresse désormais de près à la gestion de sa chaîne logistique (GCL) pour aller encore plus loin. Pour les clients de TDC, une chaîne logistique optimisée signifie des livraisons plus rapides et un meilleur service. Pour l’entreprise, cela se traduira par des profits de centaines de millions de couronnes.
Parmi les objectifs affichés figurent des performances de premier ordre, une « culture de la clientèle » et une place prépondérante sur le marché. Concrètement, cela signifie également des délais de mise en oeuvre de deux jours, un million de clients en haut débit et un fonctionnement en continu (fini les pannes) pour les clients. Le tout devant être mis en place en 2008. Déjà considéré comme un acteur majeur sur son marché, TDC dispose d’un potentiel de croissance illimité. Mais l’entreprise est grande, ses produits sont complexes, et son développement doit être rapide. De ce fait, le potentiel de toutes les chaînes de valeur de l’entreprise n’est pas encore complètement exploité. L’optimisation de la chaîne logistique sera donc le facteur décisif de la réalisation des objectifs.

Nous avons lancé un groupe de reporting automatisé qui a permis de libérer près de 80% de notre temps pour l’analyse, les 20% restants étant consacrés à l’acquisition de données. Dans tous ces domaines, notre partenariat avec SAS fonctionne parfaitement

Steen Mørch
Directeur chargé de la chaîne logistique de TDC

Des centaines de millions de profits

Sur le marché actuel, la chaîne logistique reste l’une des dernières barrières gardant hors d’atteinte des sources de profit inexploitées. La pression de l’optimisation via la GCL s’accroît donc de manière importante.
TDC a adopté une définition large de la chaîne logistique : il ne s’agit pas seulement de la gestion des entrepôts et des achats, mais d’un véritable « moteur » entraînant l’ensemble du système au sein de l’entreprise. Celle-ci a donc en ligne de mire l’ensemble du processus de livraison. En pratique, onze experts de la GCL travaillant pour TDC Nordic Supply « vendent » des services à des clients internes à l’entreprise. En tant que pratique stratégique et transdisciplinaire, la gestion de la chaîne logistique fait partie intégrante de la direction de l’entreprise tout en exigeant une coopération entre les différentes fonctions et TDC Nordic Supply. Pour TDC, la GCL permet de rentabiliser l’activité, et elle le fait savoir en interne via sa culture d’entreprise.
L’objectif est de pouvoir connaître précisément les coûts liés aux efforts d’optimisation de la chaîne logistique. Au total, plus de cent managers et employés prennent part à des projets de GCL. Pour la direction de l’entreprise, ils rapporteront chaque année des centaines de millions, avec des effets visibles dès 2009.

Une réduction de moitié de l’inventaire

« Nous avons trois objectifs pour l’ensemble de l’entreprise, explique Dan Kronholm, vice président chargé des activités de Nordic Supply. Nous voulons diviser l’inventaire par deux ; nous voulons réduire les dépenses logistiques annuelles de 15% ; et nous voulons nous assurer que nous pouvons abandonner progressivement certains produits, afin de ne pas perdre d’argent en conservant des produits dépassés.
Tout cela doit coïncider avec une amélioration de la précision des livraisons, ainsi qu’avec une satisfaction grandissante des employés comme des clients. De plus, les fonctions de l’entreprise garderont la maîtrise des projets : il s’agit d’éviter d’optimiser pour le plaisir d’optimiser. » Dan Kronholm essaie de tordre le cou à certaines idées reçues autour de la logistique. Il est par exemple possible de réduire de moitié l’inventaire tout en diminuant les délais de livraison. Il est également possible d’augmenter le nombre de clients haut débit tout en réduisant l’inventaire. La clé, selon lui, est de se focaliser sur les commandes et de travailler dur pour optimiser tous les processus de livraison.

Un projet associant employés et direction

Les efforts visant à améliorer la gestion de la chaîne logistique sont largement dépendants de la précision et de la rapidité de l’information. TDC centralise le support informatique de ces processus de manière à automatiser de nombreuses transactions. En utilisant des systèmes standardisés, TDC obtient une meilleure intégration avec ses fournisseurs, ce qui permet d’optimiser l’ensemble de la chaîne logistique. « Il s’agit effectivement d’intelligence logistique, explique Steen Mørch, directeur chargé du développement de la chaîne logistique de TDC. Les informations collectées par le service informatique servent à évaluer et à surveiller les indicateurs de performance clés, par exemple les flux de produits. Nous avons également lancé un groupe de reporting automatisé qui a permis de libérer près de 80% de notre temps pour l’analyse, les 20% restants étant consacrés à l’acquisition de données. De plus, des analyses statistiques sérieuses constituent le pivot de nos efforts d’optimisation des processus de livraison. Dans tous ces domaines, notre partenariat avec SAS fonctionne parfaitement. »
Les efforts d’optimisation de la chaîne logistique de TDC sont à la fois larges et profonds. Les experts GCL de TDC Nordic Supply pensent qu’ils seront couronnés de succès : en effet, malgré l’importance de la direction de l’entreprise dans la structure GCL, la chaîne logistique est aussi influencée par les employés, au niveau des fonctions de l’entreprise.

Les experts GCL passent beaucoup de temps à communiquer avec la base afin d’encourager le changement, tout en s’assurant que les efforts fournis s’inscrivent dans la réalité. Ainsi, ils insistent souvent sur le fait que la GCL ne concerne pas seulement les résultats financiers. Plusieurs projets GCL s’intéressent, par exemple, à la satisfaction des employés, vue comme un indicateur clé, l’idée étant que la satisfaction des employés constitue un bon indicateur de leur capacité à apporter à temps, et à chaque fois, la solution souhaitée par le client. Ici réside peut-être la véritable raison de l’importance donnée à la chaîne logistique au sein de TDC.

Les bénéfices

En utilisant SAS® Forecast Server et SAS® Strategy Management, TDC arrive à une meilleure intégration avec les fournisseurs, ce qui lui permet d’optimiser l’ensemble de la chaîne logistique.
Des livraisons plus rapides et un meilleur service au client, ce qui se traduit par des profits de centaines de millions de couronnes pour TDC.

« Nous avons lancé un groupe de reporting automatisé qui a permis de libérer près de 80% de notre temps pour l’analyse, les 20% restants étant consacrés à l’acquisition de données. De plus, des analyses statistiques fines constituent le pivot de nos efforts d’optimisation des processus de livraison. Dans tous ces domaines, notre partenariat avec SAS fonctionne parfaitement. »

Enjeux

Diviser l’inventaire par deux ; diminuer les dépenses logistiques de 15 % ; et abandonner progressivement les produits dépassés tout en améliorant la précision des livraisons et la satisfaction des clients et des employés.

Solution

SAS® Forecast Server
SAS® Strategy Management

Les résultats présentés dans cet article sont spécifiques à des situations, problématiques métiers et données particulières, et aux environnements informatiques décrits. L'expérience de chaque client SAS est unique et dépend de variables commerciales et techniques propres, de ce fait les déclarations ci-dessus doivent être considérées dans un contexte. Les gains, résultats et performances peuvent varier selon les configurations et conditions de chaque client. SAS ne garantit ni ne déclare que chaque client obtiendra des résultats similaires. Les seules garanties relatives aux produits et services de SAS sont celles qui sont expressément stipulées dans les garanties contractuelles figurant dans l’accord écrit conclu avec SAS pour ces produits et services. Aucune information contenue dans le présent document ne peut être interprétée comme constituant une garantie supplémentaire. Les clients ont partagé leurs succès avec SAS dans le cadre d’un accord contractuel ou à la suite de la mise en œuvre réussie du progiciel SAS. Les noms de marques et de produits sont des marques déposées de leurs sociétés respectives.

Back to Top