Groupe Crédit du Nord

Le Groupe Crédit du Nord a choisi SAS afin de mieux appréhender et piloter ses coûts informatiques.

Groupe bancaire de premier plan, le Groupe Crédit du Nord a retenu la solution SAS® Cost and Profitability Management afin de mieux appréhender et piloter ses coûts informatiques.

Né du rapprochement de 80 établissements régionaux, le Groupe Crédit du Nord est aujourd'hui une fédération de 7 banques régionales, qui privilégient chacune la relation et la proximité avec leurs clients. Le Crédit du Nord est aussi filiale à 100 % du Groupe Société Générale. Fort de ses 8 740 collaborateurs et de son réseau de 785 agences, il est au service de 1,42 million de clients particuliers, 187 800 professionnels et associations, 33 300 entreprises et institutionnels.

Le système devait être suffisamment simple pour être compréhensible par tous et utilisable facilement, tout en restant précis pour nos analyses métier

Rémy Villalard
Directeur du Pilotage de la DSI Groupe Crédit du Nord

Contexte et enjeux

Les coûts informatiques globaux du Groupe Crédit du Nord représentaient en 2007 un des principaux postes de charges en rapide progression.

Jusqu’alors, le groupe ne disposait que d’une vision comptable de ces coûts. « Cette présentation budgétaire trop limitée ne correspondait plus à nos besoins ni à l’évolution du système d’information, » explique Rémy Villalard, directeur du Pilotage de la DSI.

Objectifs : comprendre la nature et la structure des coûts (poids du matériel, logiciels, le recours à la sous-traitance,…) afin de faciliter les benchmarks (comparaison avec les autres établissements bancaires), s’assurer de l’alignement stratégique des dépenses informatiques avec la stratégie générale du groupe et optimiser les dépenses de fonctionnement (RTB*) et d’investissement (CTB*).

La solution

Afin de répondre à ses attentes, le Groupe Crédit du Nord a décidé de mettre en place un système d’allocation des coûts et dépenses (système ABC ou Activity-based costing ).

Initié en 2007, le projet « Pacifique » a débuté par 1 an de réflexion pour concevoir le modèle conformément aux normes de la profession (approches ITIL, CMMi…). En 2008, une architecture de référentiels sur 3 niveaux principaux a été définie, incluant notamment la cartographie fonctionnelle de la Banque ainsi que les règles de gestion qui allouent les coûts vers ces différents niveaux.

C’est à partir de ce travail qu’un cahier des charges de l’outil a été rédigé. Parmi les exigences : convivialité de l’interface, évolutivité et facilité d’utilisation par une équipe de contrôleurs de gestion non informaticiens. Assez rapidement le choix s’est arrêté sur SAS, qui couvre tous les besoins fonctionnels et se distingue par son ergonomie (en particulier sa faculté à décomposer un coût selon une arborescence détaillée).

La mise en œuvre

Début 2009, le modèle de la DSI du Groupe Crédit du Nord a été implémenté dans l’outil avec l’aide d’un consultant et des ingénieurs SAS. L’équipe du contrôle de gestion (3 à 4 utilisateurs) a participé au paramétrage des règles de gestion ainsi qu’à la préparation des données. « Aujourd’hui, nous continuons d’affiner notre modèle à partir des analyses de données. Un vrai travail itératif, » indique Florence Migliore, responsable du contrôle de gestion.

A propos du Crédit Du Nord

Le Groupe Crédit du Nord est constitué de sept Banques - Courtois, Kolb, Laydernier, Nuger, Rhône-Alpes, Tarneaud et Crédit du Nord -, et d’une Société de Bourse, Gilbert Dupont.

Les 8 740 collaborateurs du Groupe et son réseau de 785 agences sont au service de 1,42 million de clients particuliers, 187 800 professionnels et associations, 33 300 entreprises et institutionnels.

Les différentes entités du Groupe Crédit du Nord bénéficient d’une très grande autonomie dans la gestion de leur activité, qui s’exprime notamment par des prises de décision rapides et une grande réactivité aux demandes des clients.

La qualité et la solidité des résultats du Groupe Crédit du Nord sont reconnues par le marché et confirmées par la note long terme A+ attribuée par Standard & Poor’s et Fitch.

* Sigles de gestion bancaire : CTB (Change the bank : études, développements d’applications) et RTB (Run the bank : maintenance, exploitation, personnel associé)

* SAS® Cost and Profitability Management : anciennement SAS® Activity-Based Management - SAS® ABM

Crédit du Nord logo

Enjeux

  • Comprendre et maîtriser la structure des coûts informatiques.
  • Normaliser et fiabiliser l’approche d’analyse.
  • Eclairer les décisions de dépenses.
  • Fournir aux interlocuteurs de la DSI une mise en perspective.
  • Se comparer à la concurrence dans une démarche permanente de recherche d’efficience.

Solution

SAS® Cost and Profitability Management combine des fonctionnalités de mesure et de simulation multidimensionnelles de la rentabilité par produit, service, client, etc. Grâce à cette solution de gestion et d’allocation des coûts, les entreprises peuvent avoir une connaissance réelle des coûts et des marges associés à chaque client, produit, service ou processus métier.

Bénéfices

  • Une vision affinée des coûts et une restitution plus pertinente des données.
  • Optimisation des dépenses d’un poste à l’autre (ex : accélération d’une migration vers un système plus moderne).
  • Plus grande capacité d’analyse et d’explication de l’évolution des dépenses en fonction des directions.
  • Gains d’efficacité et de productivité.

Les résultats présentés dans cet article sont spécifiques à des situations, problématiques métiers et données particulières, et aux environnements informatiques décrits. L'expérience de chaque client SAS est unique et dépend de variables commerciales et techniques propres, de ce fait les déclarations ci-dessus doivent être considérées dans un contexte. Les gains, résultats et performances peuvent varier selon les configurations et conditions de chaque client. SAS ne garantit ni ne déclare que chaque client obtiendra des résultats similaires. Les seules garanties relatives aux produits et services de SAS sont celles qui sont expressément stipulées dans les garanties contractuelles figurant dans l’accord écrit conclu avec SAS pour ces produits et services. Aucune information contenue dans le présent document ne peut être interprétée comme constituant une garantie supplémentaire. Les clients ont partagé leurs succès avec SAS dans le cadre d’un accord contractuel ou à la suite de la mise en œuvre réussie du progiciel SAS. Les noms de marques et de produits sont des marques déposées de leurs sociétés respectives.

Back to Top